Être ostéopathe au Luxembourg

Être ostéopathe au Luxembourg
Cabinet d'ostéopathie

Moi c’est Maëva, je suis une ostéopathe française expatriée au Luxembourg depuis quelques mois. J’aime la France, mais wouah ! Notre profession est tellement plus considérée ici. Un petit parcours du combattant est quand même nécessaire avant d’être légalement autorisé à exercer au Grand Duché. Mais rien d’insurmontable.

Ostéopathe au Luxembourg

C’est partie pour une petite rétrospective des derniers mois :

  • Juillet 2019 : LA décision est prise, mon conjoint et moi partons vivre dans le Nord. Destination ? Belgique / Luxembourg. Monsieur postule pour un super poste, on y croit !
  • Septembre 2019 : début des démarches administratives et des questionnements. Comment gérer les cabinets en France ? Que peut-on faire légalement ? Quelles sont les formalités professionnelles et personnelles pour vivre dans un autre pays de l’UE ? Bref un tas de questions, le cerveau en surchauffe ! Bonne nouvelle, je trouve rapidement un centre médical au Grand Duché qui cherche un ostéopathe,
  • Octobre 2019 : le dossier pour la reconnaissance de diplôme est envoyé (étape 1), on doit attendre maintenant,
  • Novembre 2019 : Monsieur décroche le poste, il part dans 2 semaines ! C’est le début du célibat géographique pour une durée de 2 mois (je commence déjà à m’arracher les cheveux en pensant au déménagement que je dois préparer seule),
  • Décembre 2019 : enfin mon diplôme français est reconnu et enregistré au Luxembourg. Je peux maintenant envoyer le dossier pour l’autorisation d’exercice (étape 2). Vive la patiente !
  • Janvier 2020 : le déménagement approche à grand pas, départ prévu le 25. L’excitation est mêlée au stress et à la tristesse de quitter ma petite famille. Mais je me lance dans cette nouvelle aventure le cœur léger et pleine d’enthousiasme. Le sésame arrive la veille du grand départ ! J’ai mon autorisation d’exercer, un soulagement pour tout le monde,
  • Février 2020 : les démarches administratives continuent. Côté professionnel, je mets en route une demande de numéro de TVA, une ouverture de compte bancaire et une inscription à la sécu luxembourgeoise. Eh oui les ostéos sont soumis à la TVA ici. En résumé, l’ostéopathie est une profession encore jeune dans ce pays. Nous sommes reconnus comme une profession de santé depuis 2018 mais sommes soumis à la TVA car pas encore pris en charge par la CNS (sécu luxembourgeoise). Mais ça ne serait tardé ! Nous cotisons à la CCSS (URSSAF en France) comme les salariés, nous avons donc les mêmes droits ! Gros changement pour une ostéo française autoentrepreneur.
  • Mars 2020 : numéro de TVA obtenu, je peux facturer donc officiellement travailler ! Manque de bol, COVID s’est invité à ma fête d’ouverture. Cabinet à peine ouvert, déjà fermé. Il y a mieux pour commencer mais je reste positive. Les administrations luxembourgeoises nous proposent des solutions pour nous aider et ne nous laisse pas de côté.

Voilà, 5 mois de paperasse, d’impatience et de réflexion. Mais j’y suis, contente du petit chemin parcouru depuis l’obtention de mon diplôme en 2016. J’exerce (ou plutôt je vais exercer) dans un pays où les ostéopathes sont considérés comme les autres professionnels de santé paramédicaux et médicaux, avec une langue différente (si si le luxembourgeois ça existe et c’est trop fun), une culture différente bien que nous soyons voisins de la France.

J’attends avec impatience de reprendre le boulot et n’oublie pas ma terre natale, la France, mes collègues qui sont aussi dans la galère face à ce virus et mes patients français qui découvrent un nouvel ostéo.

Pour mes collègues intéressés, voici le détail des démarches à faire pour travailler comme ostéopathe au Luxembourg.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec