Les 7 principales causes de la sciatique

Les 7 principales causes de la sciatique
L'Ostéopathie Sciatique

Il existe plusieurs troubles de la colonne lombaire, le bas du dos, qui peuvent causer une sciatique. Celle-ci est souvent décrite comme une douleur légère à intense dans le bas du dos qui va se déplacer soit dans la jambe gauche soit dans la jambe droite. La sciatique est un mal causé par la compression d’une ou de plusieurs des 5 racines nerveuses située dans les lombaires. D’autres termes sont également utilisés pour décrire la sciatique, tels que la névralgie sciatique ou encore la neuropathie sciatique. Il se peut que les médecins parlent de radiculopathie en faisant référence à une sciatique. La radiculopathie est un terme médical utilisé pour décrire une douleur, un engourdissement, des picotements et une faiblesse dans les bras ou dans les jambes. Si le problème nerveux se situe dans le cou, on parlera de radiculopathie cervicale. Cependant, comme la sciatique touche le bas du dos, on parlera de radiculopathie lombaire.

Voies menant à la douleur nerveuse sciatique

Cinq paires de racines nerveuses dans la colonne lombaire se combinent pour créer le nerf sciatique. À partir de l’arrière du bassin (sacrum), le nerf sciatique part du dos, passe au milieu de la fesse, et descend dans la région de la hanche jusqu’à chaque jambe. Il prolonge son trajet sur la face postérieure de la cuisse et du genou jusqu’à la plante des pieds et le premier orteil. Les racines nerveuses ne sont pas des structures « solitaires » mais font partie de tout le système nerveux du corps et sont capables de transmettre la douleur et les sensations à d’autres parties du corps. La radiculopathie peut se produire lorsqu’une racine du nerf est comprimée (compression nerveuse), par exemple à la suite d’une rupture du disque lombaire (hernie discale lombaire) ou d’une épine osseuse (ostéophyte) dans la colonne avant qu’elle ne forme le nerf sciatique. Alors quelles sont les principales causes de la sciatique ?

Quelles sont les causes de la compression nerveuse sciatique ?

Plusieurs troubles de la colonne vertébrale peuvent entraîner une compression du nerf rachidien, une sciatique ou une radiculopathie lombaire. Les 7 principales causes de la sciatique les plus communes sont :

  • Un syndrome piriforme
  • Un blocage vertébral mécanique
  • Un disque gonflant ou une hernie
  • Un traumatisme
  • Une sténose rachidienne lombaire
  • Un spondylolisthésie
  • Une tumeur rachidienne
Schéma d'une sciatique

Les principales causes de la sciatique :

1ère cause de sciatique commune : le syndrome piriforme

Le syndrome du piriforme est nommé ainsi, car il concerne une irritation du nerf sciatique par la contracture du muscle piriforme (fessiers). Le muscle piriforme est situé dans la fesse, il s’insère au sacrum et se termine sur le fémur, dirigeant la rotation de la hanche. Le nerf sciatique passe sous le muscle piriforme. Le syndrome du piriforme apparaît lorsque des spasmes musculaires se développent dans le muscle piriforme, comprimant ainsi le nerf sciatique. Le diagnostic se fait par la palpation de la région fessière et par l’exclusion des autres causes de sciatique.

2ème cause de sciatique commune : le blocage vertébral mécanique

On parle de blocage mécanique lorsque la mobilité d’une vertèbre par rapport à une autre est limitée par des phénomènes non médicaux (hernie discale, protrusion, sténose…). Lors des différentes activités de la vie, le corps humain s’adapte aux positions afin d’assurer l’horizontalité du regard et donc une posture la plus symétrique possible. Pour ce faire, le cerveau a tendance à maintenir les articulations dans un mouvement précis, limitant le mouvement contraire (flexion/extension, rotation gauche/rotation droite…). Dans le cas de la sciatique, une vertèbre lombaire aura un mouvement limité en rotation, qui va entraîner un étirement de la racine nerveuse d’un côté et une compression de l’autre. Ces blocages sont réversibles.

3ème cause de sciatique commune : un disque lombaire bombé ou une hernie discale

Un disque bombé est également connu comme un trouble discal confiné. Cela signifie que le centre en forme de gel (nucleus pulposus) reste « contenu » dans la paroi externe en forme de pneu (annulus fibrosus) du disque. On nomme cette déformation une protrusion.

Une hernie discale se produit lorsque le noyau traverse l’anneau fibreux. C’est ce qu’on appelle un trouble discal « non contenu ». Qu’il s’agisse d’une protrusion ou d’une hernie discale, le matériau du disque peut appuyer contre une racine nerveuse adjacente et comprimer le tissu nerveux délicat causant une sciatique.

La hernie discale provoque une compression directe de la racine nerveuse dans le canal rachidien osseux. Associé à cela, le matériau du disque lui-même contient un acide, irritant chimique (acide hyaluronique) qui provoque une inflammation nerveuse. La compression nerveuse et l’irritation causent une inflammation et une douleur, entraînant souvent un engourdissement des extrémités, des picotements et/ou une faiblesse musculaire.

4ème cause de sciatique commune : la sténose rachidienne lombaire

La sténose rachidienne est un trouble de compression nerveuse qui touche le plus souvent les personnes âgées. Une douleur aux jambes semblable à une sciatique peut survenir à la suite d’une sténose lombaire de la colonne vertébrale. La douleur au dos est généralement liée à la position, souvent provoquée par des activités telles que rester debout où marcher, tandis que le fait de s’asseoir aura tendance à soulager la douleur.

Les racines du nerf se dirigent vers l’extérieur à partir de la moelle épinière par des voies appelées foramen intervertébral, composées d’os et de ligaments. Ces trous se situent entre deux vertèbres, à gauche et à droite de la partie postérieure. Les racines nerveuses traversent ces ouvertures et s’étendent au-delà de la colonne vertébrale pour innerver d’autres parties du corps.

La sténose foraminale est une diminution du diamètre de ces foramens intervertébraux. Elle est la conséquence d’une usure plus ou moins physiologique du disque intervertébral, entraînant un affaissement d’une vertèbre sur l’autre, réduisant ainsi le passage des racines nerveuses. Elle peut également être le résultat d’une hernie discale latéralisée ou d’une arthrose évoluée de la colonne vertébrale.

5ème cause de sciatique commune : le spondylolisthésis

Le spondylolisthésis est un trouble qui affecte le plus souvent la colonne lombaire. Il se caractérise par le glissement d’une vertèbre en avant d’une vertèbre sous-jacente ou en arrière d’une vertèbre sus-jacente. Lorsqu’une vertèbre glisse et est déplacée, elle entraîne un étirement de la racine nerveuse adjacente, provoquant souvent des radiculalgies. Le spondylolisthésis peut être inné (découverte à la naissance, au cours de l’enfance) ou acquis par dégénérescence de la colonne vertébrale, traumatisme ou stress physique (haltérophilie, gymnastique, accident).

6ème cause de sciatique commune : le traumatisme

La sciatique peut résulter d’une compression nerveuse directe causée par des forces externes sur les lombaires ou les racines du nerf. Par exemple : accidents de véhicules à moteur, chutes, traumatismes sportifs, agression. L’impact peut blesser le nerf ou des fragments d’os fracturés peuvent le comprimer.

7ème cause de sciatique commune : la tumeur rachidienne

Les tumeurs rachidiennes sont des croissances anormales, bénignes ou malignes (cancéreuses). Elles peuvent toucher l’os (tumeur osseuse) ou la moelle épinière (tumeur spinale). Heureusement, les tumeurs de la colonne vertébrale sont rares. Toutefois, lorsqu’une tumeur de la colonne vertébrale se développe dans la région lombaire, il y a un risque que la sciatique se développe à la suite d’une compression nerveuse. Cependant, cette radiculopathie sera associée à d’autres signes cliniques de gravité (incontinence urinaire et anale, douleur des organes génitaux externes, paralysies et/ou perte d’équilibre…).

Le mot de l’ostéo

La principale cause de sciatique que je retrouve en cabinet est la protrusion ou hernie discale. Les patients consultent souvent pour des lombalgies sans sciatique, qui sont dues à des blocages mécaniques. Mais la présence de sciatique est principalement due à une attente discale pour ma part. Ce n’est pas pour autant que je renvoie les patients chez eux ! Une prise en charge en douceur permet d’améliorer la mobilité, diminuer les douleurs et faire disparaître la sciatique. N’attendez plus, venez consulter.

Thèmes abordés dans l’article : nerf sciatiques, les principales causes de la sciatique, radiculopathie, névralgie sciatique, neuropathie sciatique

Articles connexes aux principales causes de la sciatique :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec